Reportage chez la communauté africaine de Berlin

Article : Reportage chez la communauté africaine de Berlin
20 septembre 2013

Reportage chez la communauté africaine de Berlin

 

Berlin, la capitale allemande attire de plus en plus de jeunes africains.
Berlin, la capitale allemande attire de plus en plus de jeunes Africains.

«L’Allemagne est un beau pays, mais très compliqué», lance Pépé entre deux gorgées de bière. Ses deux compatriotes, avec qui il s’est attablé devant le bar Bantou village sur la rue du Cameroun (Kameruner Strasse) à Wedding, acquiescent de la tête. Pépé vit depuis trois ans à Wedding, ce quartier au nord de Berlin. Le jeune homme a un œil assez critique sur son pays d’accueil. D’ailleurs, il ne faut surtout pas l’interroger sur les élections législatives en Allemagne, prévues le 22 septembre prochain. Il ne veut même pas qu’on aborde le sujet. «Ça ne m’intéresse pas, car je sais que ma vie ne dépend pas de ces élections-là. Elles ne changeront rien dans ma vie quotidienne. Le système allemand n’est pas favorable à l’intégration des Africains», dit-il, avant de finir sa bouteille de bière. «Vous voyez, je viens dans ce bar camerounais pour prendre de la bière avec des amis et c’est une façon pour nous d’oublier un peu nos soucis», se justifie-t-il. A bientôt 34 ans, ce jeune Camerounais précise qu’il est dans une situation irrégulière en Allemagne. Il a choisi le pays de Merkel parce qu’il a, dit-il, eu l’opportunité d’effectuer ce voyage. Malgré ses critiques à l’égard du système allemand, Pépé «aime bien la ville de Berlin» qu’il trouve attirante et agréable. Eric, Camerounais lui aussi, vit en Allemagne depuis près de trois ans. La trentaine, il se définit comme «un activiste dans la musique». «J’évolue ici dans le milieu culturel. Je fais de la musique avec des paroles très engagées». Pour Eric aussi, les lois allemandes ne sont pas favorables aux étrangers. «Mieux vaut se désintégrer que de s’intégrer», ironise-t-il.

Trouvé à l’arrêt du métro Afrikanische Strasse, John Okoye joue avec son smartphone en attendant l’arrivée du train. Originaire du Nigeria, il est en Allemagne depuis seulement 16 mois. Il a choisi, dit-il, de venir à Berlin parce qu’il espérait y trouver du travail. Il est issu, ajoute-t-il, d’une famille assez modeste. Ce jeune Nigérian, à la coiffure afro, vivait à son arrivée dans le sud du pays. Par la suite, «j’ai décidé de venir à Berlin et heureusement j’y ai trouvé du travail». Quel travail ? Il ne souhaite pas en dire plus. John Okoye se plaît bien à Wedding qu’il considère comme une Afrique au cœur de la capitale allemande. Ce quartier populaire concentre la plus importante colonie africaine à Berlin. On y rencontre beaucoup de nationalités, à l’image de ces rues, près du parc Rehberge, qui portent des noms de certains pays d’Afrique comme le Sénégal, le Cameroun, le Congo Rd, la Guinée, l’Ouganda, entre autres. Beaucoup de ces rues abritent des commerces tenus par des Africains.

Près de 30 000 Africains vivent à Berlin

Il faut préciser que Berlin accueille un nombre assez important d’immigrés africains. Sur les 480 000 estimés en Allemagne, près de 30 000 vivent à Berlin. Ces immigrés viennent pour la plupart des pays comme le Ghana, le Nigeria, le Cameroun, le Togo, le Maroc, la Tunisie, le Sénégal. Pourtant la communauté africaine est loin d’être la plus importante dans la capitale allemande. Elle ne représente que 3,7 % de la population étrangère à Berlin.

Sileymane Sokome habite, lui, dans le sud-ouest de Berlin. Contrairement aux autres –Pépé, Eric et John Okoye- il vit depuis 11 ans en Allemagne. Le jeune Sénégalais était venu en Allemagne, précise-t-il, pour un but bien précis. «Après deux années passées au département allemand de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, j’ai décidé de faire des études en sciences politiques et juridiques en Europe. J’avais deux pays d’option : La France et l’Allemagne. La France d’abord à cause de la langue et l’Allemagne comme une alternative, vu que j’avais des connaissances de base en allemand. Malheureusement, je n’ai pas eu de préinscription pour la France et l’Allemagne m’avait accordé deux préinscriptions (l’université libre de Berlin et l’université de Goethe de Francfort sur le Main)», raconte-t-il. Sileymane Sokome a débarqué donc en Allemagne le 20 octobre 2002. Aujourd’hui, diplômé de sciences politiques, il a choisi de mener sa vie dans la capitale allemande. Seulement, souligne-t-il, il lui est toujours difficile de trouver un poste adéquat malgré des qualifications requises. «L’intégration pose beaucoup de problèmes malgré aussi une maîtrise parfaite de la langue allemande. L’évolution sur le plan social et professionnel est très difficile et lente. J’ai des amis allemands et je m’efforce à m’intégrer, mais ce n’est pas du tout facile en tant qu’Africain en Allemagne», précise-t-il. 

Partagez

Commentaires

mackeine
Répondre

Oui, la question de l'intégration pose naturellement problème à l'Allemagne. C'est normal et son histoire le démontre. Seulement, depuis quelques années quand même , il y a des efforts de tolérance de la part du gouvernement allemand. Cela s'annonce bien avec le "cas" Karamba Diaby qui devrait entrer à la Bundestag. L'intégration fait débat partout et l'Allemagne ne peut s'en passer avec sa population vieillissante, tout comme cette Europe qui a besoin de renouveler ses générations. A suivre

Mamadou
Répondre

Tu as vu juste Mackeine ça reste toujours un perpétuel débat. Comme tu as dit, des progrès sont notés depuis quelque temps pour améliorer la situation, surtout que l'Allemagne est aujourd'hui en Europe le pays où le taux de vieillissement de la population reste très élève. Des inquiétudes planent même sur le renouvellement des générations, car 42 % des Allemands ont déjà plus de 50 ans et le taux de fécondité est de 1,4 %, alors qu'il faut parvenir à 2,1% pour assurer le renouvellement des générations.

Jean
Répondre

C'est vraiment intéressant d'avoir ces nouvelles d'africains d'allemagne surtout quand on est tenté d'y aller.L'Allemagne et le reste de l'occident doivent favoriser l'intégration des immigrés car ils ont bésoin d'une main d'oeuvre!!

Mamadou
Répondre

Oui Jean, tu as tut à fait raison et je crois que le pays commence maintenant à le comprendre surtout avec le manque de main d’œuvre noté parfois dans pas mal de secteurs.

Jean
Répondre

Parfaitement!je ne partirais pas cher Mamadou sans vous présenter mes félicitations,le réportage,le texte,la façon d'écrire.c'est l'oeuvre d'un professiionnel!Et moi qui suit bloggeur débutant j'ai rémarqué pleins de Choses!!Courage et Bonne continuation

Mamadou
Répondre

Merci mon cher Jean. C'est vraiment gentil de votre part. Vos suggestions sont toujours les bienvenues. J'espère lire aussi un article de votre blog un jour.

Jules
Répondre

Article très intéressant surtout la qualité informative et un style très simple. L'intégration des étrangers est un problème épineux en Allemagne. Il y'a aucune politique d'intégration à long terme. Pendant la campagne électorale et du duel Tv entre les deux candidats Steinbrück et Merkel le thème concernant les étrangers ne figurait pas dans le programme des candidats.

Mamadou
Répondre

Merci Jules le Politologue. Tu connais bien la situation politique au pays de Merkel et ton point de vue sur la vie politique allemande est toujours pertinent. Comme tu as bien dit, l'intégration reste toujours une question épineuse qui est loin de trouver une solution.

Pam
Répondre

Habt ihr mein Zeug noch bekommen?@mathias racake: Die Vortre4ge/Workshops waren Klasse. Vielleicht geht weitere Diskussion im (OpenID) Forum von Xing@oliver: Ich denke, dass das Thema nicht genug "gepredigt" werden kann. Wie wir z.B. beim Thema Maut erleben kf6nnen/konnten, wird die f6ffentliche Diskussion he4ufig auch fcberlagert von so "wichtigen" Dingen wie Me4ngeln in der Durchffchrung oder Durchffchrungsplanung. Datenschutzrelevante Meinungen und Stimmen gehen hierin einfach unter. In meiner Wahrnehmung wird, sobald das Thema zur Sprache kommt, einfach eine zweite lautere Diskussion erf6ffnet, die z.B. Terrorbeke4mpfung nach vorn tre4gt.Das Problem liegt, denke ich zu einem Teil eben auch darin dass die so genannte f6ffentliche Diskussion eben nicht in der d6ffentlichkeit, sondern in den Medien stattfindet, und dort he4ufig eben auch nur blankes Unwissen vorherrscht.Aktuelles Beispiel: Der Vorstodf von Sche4uble zu den biometrischen Daten in Pe4ssen. Die Schlagzeile dazu: Polizei fordert Zugriff auf Ausweisdaten.

Serge
Répondre

très bon ce billet

Mamadou
Répondre

Merci beaucoup Serge. Je te suis aussi à travers ton blog. Tu fais du bon boulot. Bravo!

Mamadou GACKO
Répondre

bon papier copain. il joli ce reportage.
je viens d'avoir un compte twitter.
salue moi toute la famille

Mamadou
Répondre

Merci Gacko pour ton commentaire. Je te suivrai sur Twitter. Salut!

jean luc 1 expat-blog
Répondre

bien sûr ,que l'intégration pose probléme ,mais les mentalitées changent aussi doucement . aussi ,moi je m'occupe d'un forum sur le pays óu les africains ont leurs place . https://www.expat-blog.com/forum/viewforum.php?id=4259 . Je suis ici depuis 25ans aussi j'ai vu le changement du pays . Si les politique ne parlent pas des étrangers ,c'est pour eviter que celas deviennent une polémique comme en France .un blanc qui vous tend la main . votre expérience me serais trés utile sur mon forum ,
d'ailleur ce böog peut y être heberger sans probléme

Mamadou
Répondre

Merci Jean Luc pour votre commentaire et votre petite contribution. Je ferai un petit tour sur votre forum.

amougou gregoire
Répondre

Allemagne est un grand pays,beaucoup d'industries,soyez ambitieux tout en respectant la coutume du pays de karl-heinz rummenige.quant a moi envoyez-moi 200 000 francs cfa pour ma petite activite de vannerie, je vous serai très reconnaissant s'il vous plait je m'adresse aux dirigeants des communautes via Mamadou diallo

Mamadou
Répondre

Salut Amougou. J'espèrer que les "dirigeants des communautés" commes vous les appelez liront votre message

miria
Répondre

je suis très contente d'avoir des nouvelles des africains d'Allemagne
Cela me motive un pu plus; puisque j'ai choisis ce pays pour la suite de mes études.

Miria
Répondre

pourriez vous s'il vous plaît me renseigner sur les frais de scolarité?

Mamadou
Répondre

Salut Miria. Merci beaucoup pour votre commentaire. Vous êtes la bienvenue au pays de Merkel. Herzlich Willkommen.
Pour les frais d'inscription vous allez sur le site web de l'université à laquelle vous avez (ou vous voulez) postulé, toutes les informations sont disponibles làbas. Saluations cordiales

tresor Bukondo
Répondre

Salut, je suis entrain de préparé mon inscription pour une université allemande et j'ai déjà meme commencé le cours de langue et je voulais savoir si l'allemagne est une bonne destination pour les étudiants africains? Et est ce que ce facil de trouvé un travail pendant ou apres les etudes en allemagne?
J'ai beaucoup aimé votre article et j'espère que vous allez encore progressé d'avantage. Que Dieu vous bénisse

Mamadou
Répondre

Salut Tresor, merci pour votre commentaire. Les universités allemandes (en général le système éducatif allemand) sont aussi réputées être bonnes, donc du point de vue études c'est une bonne destination pour des étudiants. En ce qui concerne le travail il y a pas mal de paramètres à prendre en compte, par exemple quelles études faites vous, dans quelle ville, entre autres. C'est clair qu'il y a des domaines où il y a plus de débouchés que d'autres, comme il y a aussi des villes où l'on trouve plus facilement du boulot que d'autres.

Voilà, j'espère avoir répondu à vos questions.
Salutations cordiales

ouzsow
Répondre

En fait merci pour ceux participe à ce débat une question pour quelqu'un ki vient débarquer en Allemagne ou trouver un une personne pou l héberger étant donner kil n'a pas de moyens pour l hôtel merci

Mamadou
Répondre

Salut OuZsow, Merci pour votre commentaire. Pour votre préoccupation, il faut essayer d'entrer en contact avec les associations des ressortissants de votre pays (certainement il y en a une dans votre ville d'accueil en Allemagne), elles pourront vous aider à trouver une solutions ou bien un hébergement provisoire le temps que vous trouvez un logement.
Salutations cordiales

Mazama Esso a V
Répondre

L'interationn est le moyent sûr qui permet l'unification d'un pays.

Mamadou
Répondre

Salut Mazama, merci pour votre commentaire. Je partage entièrement votre point de vue, sans intègration on ne pourra pas parler d'unité ou d'union.

Voucmo neferat
Répondre

Très touchant et ossi angoissant de voir dans quel état vivent nos frères africain s en Allgne.malgré cela les africain ne rêvent que de partir. Pensez vous réellement qu'un jour viendra où les africain se trouveront vraiment intégré en allgne, socialement que professionnellement, loin du racisme et des stéréotypes oquel ils y font face?

Mamadou
Répondre

Salut Voucmo, merci pour votre intéressant commentaire. Comme vous l'avez souligné la situation est assez difficile pour certains. Seulement on ne peut pas généraliser cet état de fait car il y a aussi à côté des africains qui battent bien et sont parvenus à sortir la tête de l'eau.

MUSTAFA
Répondre

Salut Mamadou quel est le nombre de sénégalais en Allemagne, environs svp?